Les régimes d’avantages sociaux et la COVID-19

Du jour au lendemain, la pandémie de COVID-19 a mis les entreprises face à de nouveaux défis, et leurs propriétaires doivent trouver des solutions pour continuer à fonctionner pendant la crise. Une des questions que nous entendons le plus souvent est : « Comment puis-je aider mes employés? »

La majorité des entreprises se divisent entre les trois catégories suivantes : celles qui offrent un service essentiel permettant aux entreprises de continuer de fonctionner, mais avec la mise en place de mesures strictes de réduction des risques; celles qui sont fermées, mais dont les employés sont en mesure de travailler à distance; ou celles dont les activités ont complètement été interrompues, car les produits ou les services ne peuvent pas être fournis « à distance » et ne sont pas considérés comme essentiels.

C’est le dernier groupe qui est le plus touché par la pandémie. Leurs activités sont interrompues et de ce fait, ces entreprises n’ont que peu ou pas du tout de sources de revenus. Cependant, elles continuent à avoir des frais généraux comme les loyers, les salaires, les services publics, les charges financières et les services de la dette.

L’une des dépenses que les propriétaires d’entreprise sont forcés de revoir est le régime d’avantages sociaux. Les avantages sociaux apportent tranquillité d’esprit et sécurité aux employés et à leur famille. Ils subissent déjà du stress en raison de l’auto-isolement, de leur préoccupation pour leurs proches ou de leurs obligations financières. Ils s’inquiètent des licenciements et des mises à pied, ainsi que de la manière dont la crise de la COVID-19 se terminera, et quand. Ajoutée à tout cela, la perte des prestations pourrait être dévastatrice pour les employés, tant sur le plan financier qu’émotionnel, surtout s’ils sont atteints d’un problème médical qui nécessite des médicaments d’entretien réguliers ou s’ils souffrent d’une condition médicale grave.

La plupart des compagnies d’assurance proposent des solutions pour aider les entreprises à gérer les régimes d’avantages sociaux. Les solutions offertes aux employeurs comprennent :

  • Licencier des employés sans prestations;
  • Licencier des employés en maintenant leurs prestations;
  • Mettre fin au régime d’avantages sociaux et le réinstaurer à une date ultérieure;
  • Reporter le paiement des primes du régime d’avantages sociaux;
  • Changer la conception du régime d’avantages sociaux pour conserver une couverture essentielle aux employés.

De plus, de nombreux assureurs offrent plus de flexibilité pour certaines prestations, notamment :

  • Suspendre la période d’attente pour les indemnités hebdomadaires (IH) (prestations pour les invalidités de courte durée) pour les demandes liées à la COVID-19, dont la couverture pour les situations de quarantaine;
  • Permettre aux propriétaires d’entreprises de maintenir les prestations d’invalidité pour les employés mis à pied (en temps normal, les prestations d’invalidité sont interrompues);
  • Offrir des services de santé virtuels (télémédecine) pour permettre aux employés de consulter des médecins en ligne, depuis le confort de leur domicile, sans avoir à se déplacer à la clinique ou aux urgences;
  • Élargir les prestations de soins paramédicaux admissibles afin qu’elles incluent les traitements par téléconférence pour certains praticiens, tels que les physiothérapeutes, les psychologues, les travailleurs sociaux, les orthophonistes, les diététistes, les optométristes et les naturopathes;
  • Supprimer ou modifier temporairement les prestations;
  • Adapter les conditions d’admissibilité des employés en lien avec les mises à pied qui ont lieu pendant les périodes d’attente.

Aujourd’hui plus que jamais, les prestations qui pouvaient sembler « accessoires » à leurs régimes aident aujourd’hui les employés à rester en bonne santé physique et mentale pendant la crise. Par exemple, les services de conseil ou les PAE sont particulièrement utiles, car ils aident les employés à surmonter leurs problèmes de santé mentale. Les services de santé virtuels avec un médecin, offerts par certains régimes, sont précieux pour aider les familles à faire face à des problèmes ponctuels, tout en restant en sécurité dans le confort de leur domicile.

Les propriétaires d’entreprise doivent dorénavant évaluer toutes leurs options et prendre des décisions difficiles quant à la viabilité et la survie à long terme de leur entreprise. Les régimes d’avantages sociaux sont un excellent moyen pour les entreprises de continuer à soutenir leurs employés et de maintenir leur loyauté en cette période de crise. Les employeurs qui continuent de communiquer avec leurs employés et de les soutenir (qu’ils continuent de travailler ou qu’ils aient été licenciés ou mis à pied) seront probablement les plus à même de se relever et de reprendre les activités rapidement une fois la pandémie terminée.

Les régimes d’avantages sociaux sont complexes, et choisir entre les différentes options de soutien disponibles peut s’avérer un véritable défi. La bonne nouvelle est qu’il suffit de passer un coup de téléphone pour obtenir de l’aide et des conseils d’expert. Les propriétaires d’entreprise devraient contacter leur conseiller en régime d’avantages sociaux pour obtenir du soutien et des conseils. Si vous êtes propriétaire d’entreprise à la recherche d’une couverture pour aider vos employés à faire face à la crise, la plupart des compagnies d’assurance pourront vous aider à la mettre en place très rapidement.

À la fin de la crise, le pays aura besoin de ses entreprises pour aider l’économie à se rétablir. Les conseillers en assurance collective connaissent très bien la souplesse offerte par les différentes compagnies d’assurance et peuvent offrir des recommandations spécifiques à chaque entreprise en fonction de leurs besoins particuliers. Ils peuvent aider les entreprises à relancer leurs activités rapidement. Nous faisons face à la situation ensemble.

Régime des chambres de commerce

Régime des chambres de commerce

Le Régime d’assurance collective des chambres de commerce est le premier régime d’avantages sociaux pour les petites entreprises au Canada. Par ailleurs, le Régime des chambres de commerce protège les entreprises canadiennes depuis plus de 40 ans. En tant qu’organisme à but non lucratif, tout excédent est réinvesti dans la caisse du régime pour maintenir la stabilité des tarifs à un niveau concurrentiel au sein de l’industrie. C’est pourquoi plus de 30 000 petites et moyennes entreprises font confiance au Régime des chambres de commerce pour protéger leurs employés.