La volatilité des marchés

La COVID-19 s’est avérée être un défi sur deux fronts. En tant qu’urgence sanitaire, la COVID-19 est une menace mondiale qui ne fait pas de distinction et se propage rapidement. Pour prévenir la propagation, des mesures de distanciation sociale ont été adoptées, ce qui a entraîné une deuxième conséquence : un ralentissement économique important. Les répercussions de la COVID-19 ont été inévitables et sur le plan financier, les portefeuilles de placement de la majorité des Canadiens en ont beaucoup souffert.

Avant la crise de la COVID-19, les recherches du Gouvernement du Canada avaient déjà révélé que les employés subissant un stress financier étaient cinq fois plus susceptibles d’être distraits au travail, et que 46 % d’entre eux passaient trois heures ou plus par semaine à gérer des problèmes financiers. Avec le temps, le stress financier peut entraîner des problèmes de santé plus graves, tels que des maladies cardiaques, de l’hypertension artérielle, de la dépression et de l’anxiété.

Les conditions actuelles du marché sont sans aucun doute une source de préoccupation pour tout le monde, autant pour les grands investisseurs que pour les individus moyens qui mettent de l’argent de côté dans leur REER pour leur retraite. En cette période difficile, voici quelques points importants à garder à l’esprit en matière d’investissement.

Sur les marchés financiers, il est impossible d’échapper à la volatilité

La volatilité fait partie intégrante des marchés financiers. Le déclin des marchés fait toujours suite à la survenue d’évènements majeurs : guerres mondiales, pénuries de pétrole, effondrement du marché immobilier, attaques terroristes et également pandémies. Historiquement, le marché se rétablit à chaque fois et se développe progressivement. La reprise des marchés est parfois plus lente que nous le souhaiterions, mais les marchés sont faits de telle sorte qu’ils continuent de croître.

Achetez lorsque le cours est faible et vendez lorsque le cours est élevé, c’est dans ces moments que cela importe

Quand un investisseur vend ses parts en raison d’un déclin important du marché, il les vend alors que le cours des marchés est exceptionnellement bas. Historiquement, les marchés se rétablissent, et quand c’est le cas, les spéculateurs avisés, ceux qui ont investi tandis que les autres vendaient à bas prix, en tireront des avantages lorsque les prix réaugmenteront. À moins que vous ne soyez un analyste de marché qualifié et que vous ayez une stratégie d’investissement précise, il est généralement préférable de faire preuve de patience.

Concentrez-vous sur vos objectifs à long terme et non pas sur les fluctuations des marchés à court terme

Pensez à la raison pour laquelle vous investissez. Vous économisez peut-être pour vous acheter une maison, pour payer l’éducation de vos enfants ou pour votre retraite. Tenez-vous-en à votre objectif initial. Vous vous souvenez de la règle « Acheter lorsque le cours est faible et vendez lorsque le cours est élevé »? Et bien, actuellement, le cours est assez faible! Votre calendrier habituel d’investissements vous permettra probablement d’obtenir plus de parts pour chaque dollar que vous investissez, donc, quand le marché reprendra, vous gagnerez encore plus d’argent. Ne lâchez rien. Si l’histoire nous a appris quelque chose, c’est que tout finit par s’améliorer avec le temps.

Faites appel à un professionnel

Les stratégies énoncées ci-dessus sont des stratégies d’investissement de base, et il faut prendre en compte votre situation personnelle. Appelez votre conseiller en placement pour discuter de vos objectifs et de votre portefeuille. Si vous n’en avez pas, contactez plusieurs conseillers en placement ou demandez à vos amis de vous en recommander un, mais trouvez-en un. C’est de l’argent bien dépensé.

La COVID-19 a eu des conséquences sur les marchés financiers que l’on était loin de prévoir en janvier. Certains jours donnent l’impression que le ciel nous tombe sur la tête. Dans ces situations, les investisseurs peuvent subir des pertes, tenir le coup, ou y voir des opportunités. Contactez un conseiller en placement pour savoir quelle stratégie est la mieux adaptée pour vous.

Régime des chambres de commerce

Régime des chambres de commerce

Le Régime d’assurance collective des chambres de commerce est le premier régime d’avantages sociaux pour les petites entreprises au Canada. Par ailleurs, le Régime des chambres de commerce protège les entreprises canadiennes depuis plus de 40 ans. En tant qu’organisme à but non lucratif, tout excédent est réinvesti dans la caisse du régime pour maintenir la stabilité des tarifs à un niveau concurrentiel au sein de l’industrie. C’est pourquoi plus de 30 000 petites et moyennes entreprises font confiance au Régime des chambres de commerce pour protéger leurs employés.